La cuisine de Nano

Un peu d'histoire dans la cuisine…

Salade de fenouil et pamplemousse

Salade fenouil pamplemousse

Pour la petite histoire…

La salade que je vous propose aujourd’hui mêle pamplemousse et fenouil…Et cela donne un goût assez étonnant, très frais!

Légume peu calorique, le fenouil est connu depuis des temps assez anciens puisque déjà dans l’Antiquité, il était utilisé en Egypte, mais aussi en Grèce, à Rome ou encore en Chine (où il poussait naturellement) pour ses vertus médicinales et comme condiment. Il était notamment utilisé comme antidote contre les piqûres de scorpions ou les morsures de serpents ou de chiens.

Originaire du bassin méditerranéen, son nom vient du latin foeniculum, qui signifie « petit foin ».

Il est assez présent dans diverses mythologies : en Grèce par exemple, les humains auraient reçu de l’Olympe un charbon ardent  placé dans une tige de fenouil. Il était symbole de force et de jeunesse.

Dans la mythologie romaine, On dit que lorsque Romulus gagna sa guerre contre les Salins, il fit construire près de Rome un temple qu’il entoura de champs de fenouil, pour symboliser la jeunesse, la force et la santé.

Chez les anciens Anglo-Saxons (où il fut importé par les Romains), il fait partie des neuf herbes sacrées qui guérissent les neufs causes possibles de maladies. Aussi, ils le mâchaient afin de rafraîchir leur haleine.

Il se développe au Moyen Âge avec les italiens, qui en étaient très friands et s’en servaient pour créer des solutions antiseptiques et amincissantes.

Dans la croyance populaire, il était utilisé pour éloigner les démons, les esprits mais aussi les insectes (du fait de son odeur anisée) .

Il arrive en France au XVIème siècle où il était notamment cultivé dans les jardins royaux (avec l’aide de Catherine de Médicis).

Très populaire encore de nos jours en Italie, il l’est un peu moins dans nos cuisines.

Le bulbe (qui n’est pas tout à fait un bulbe, mais plutôt un renflement à la base de la tige) que nous consommons n’existe pas à l’état sauvage. Il résulte d’un processus de sélection entrepris par les Italiens. Il s’agit d’un légume que l’on consomme plutôt à l’automne, cuit, cru ou encore braisé. Il accompagne très bien les fruits de mer ou les poissons.

Il existe également sous forme d’épice, en graines.

Il s’agit d’une grande source de vitamine C, de fibres et de minéraux. Il a de bons résultats, consommé régulièrement, sur la santé osseuse. Il aide également à diminuer l’hypertension et préviendrait divers cancers, notamment le cancer du côlon. Il a également des propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires et antibactériennes. Il régularise les règles, favorise la lactation, il calme l’asthme et les affections des organes respiratoires supérieurs.

Voyons un peu comment accommoder le fenouil dans une recette!

 

Temps de préparation : 15 minutes

Temps de repos : au moins 2 heures

 

Ingrédients pour deux personnes :

  • Un pamplemousse
  • Un bulbe de fenouil
  • Le jus d’un demi citron
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • Aneth

 

Lavez le fenouil et coupez les tiges qui dépassent (gardez-les, elles seront utiles pour la décoration).

Enlevez la partie dure qui se trouve à la base du légume puis émincez la partie restante (enlevez les fils s’il y en a).

Lavez puis coupez à vif le pamplemousse (sans l’éplucher) afin de prélever les suprêmes (c’est-à-dire les quartiers du fruit sans la peau) : tranchez la chair au ras des peaux blanches et détachez-la délicatement. Réservez le jus qui s’en échappe dans un bol.

Dans ce bol, versez le jus du demi citron, l’huile d’olive, le sel et le poivre puis émulsionnez la sauce.

Dans un plat, placez les morceaux de pamplemousse et le fenouil émincé.

Réservez au frais environ deux heures.

Au moment de servir, saupoudrez d’aneth et décorez avec les petites feuilles vertes de fenouil.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *