La cuisine de Nano

Un peu d'histoire dans la cuisine…

Donner une dimension asiatique à vos plats

Dragon asiatique

Comme vous l’avez vu, je m’essaye parfois à la gastronomie asiatique. Il n’est pas compliqué de donner à un plat les saveurs du pays du soleil levant, du matin calme ou de l’Empire du Milieu …Il suffit d’avoir quelques ingrédients de base chez soi!

Je vais donc vous faire une liste non-exhaustive des produits asiatiques à avoir dans ses placards si l’on veut se lancer en cuisine asiatique (du moins, ceux que j’utilise et que l’on trouve dans nos contrées!). La plupart de ces produits peuvent se trouver en supermarchés, au marché ou dans des magasins de vente de produits asiatiques. Leur prix est souvent très abordable.

Tout d’abord, l’assaisonnement le plus connu, la sauce de soja noire : elle peut être utilisée dans les marinades, pour assaisonner un plat ou simplement dans une petite coupelle près du bol pour y plonger des petits morceaux. Il existe également la sauce de soja claire, moins épaisse et plus salée que la sauce de soja noire.

Le vinaigre de riz : de couleur jaune pâle, il est obtenu à partir de la fermentation du riz ou du vin de riz. Il sert dans l’élaboration de sauce à salade mais aussi dans les marinades.

Le gingembre est également une racine à avoir chez soi. Coupez en petits morceaux, il donne un goût citronné à vos plats (dans des marinades de viandes ou dans un wok avec des légumes sautés). On peut également le trouver dans les magasins asiatiques en pot contenant des rondelles de couleur rose ou blanche, marinées dans du vinaigre. Il sert à accompagner les sushis (je ne suis pas fan des sushis, mais j’aime en consommer lorsque je mange du poisson…).

Les gousses d’ail sont souvent présentes dans les différentes gastronomies asiatiques. Il en est de même pour les oignons et les citrons.

La purée de piment, vendue un peu partout, épicera grandement vos plats.

Les graines de sésame donneront un peu de croquant ainsi qu’un petit goût de noisette à votre recette. Il est aussi possible d’en trouver sous forme d’huile, que vous pourrez ajouter en fin de cuisson à vos woks, afin de donner un goût différent à votre plat.

Le lait de coco est beaucoup utilisé dans les plats de viandes ou poissons. Mêlé à différentes épices, il rendra votre mets exotique!

Le cinq-épices est beaucoup utilisé dans les gastronomies chinoises et indonésiennes : il s’agit d’un mélange de cannelle, de badiane, de poivre du Sichuan, de graines de fenouil et de clous de girofle. Plutôt que de l’épicer, il parfume les plats.

La fécule de maïs (ou Maïzena, comme on dit chez nous) : diluer dans un peu d’eau, elle donne de l’épaisseur aux sauces.

Les champignons noirs : vendus souvent sous forme déshydratée, ils accompagnent viandes, poissons ou légumes après avoir été trempés dans l’eau. On peut utiliser de la même manière les mini-épis de maïs ou les racines de bambou, vendus en pots, en boîtes de conserve ou frais.

Vous voila à peu près parer pour vous lancer dans la cuisine asiatique, il ne vous reste plus qu’à les employer à bon escient (je ne vais pas vous mâcher tout le travail non plus ! ;-))

Il existe encore un très grand nombre de produits plus ou moins inconnus de nos papilles telles que la sauce d’huître, le tofu, la citronnelle, le galanga, la sauce hoisin etc. Mais comme je vous l’ai dit, cet inventaire est loin d’être complet et je parle de ce que j’utilise principalement.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *